ETRE HOMME ETRE FEMME DANS SON COUPLE. Ou comment mieux communiquer

Ce sujet est toujours d’actualité. Comment faire avec la différence homme/femme pour gagner en harmonie et équilibre dans la vie conjugale? Les médias ou des courants dans la société essayent de gommer cette différence en prétextant l’égalité. Egalité humaine oui, primordiale à respecter, il s’agit de la dignité de la personne quelle qu’elle soit. Par contre égalité physiologique? comportementale? psychologique? d’intelligence? de capacités? cela ne veut rien dire et finit même par induire en erreur les couples et les jeunes qui découvrent la vie à deux.

Quelles sont ces différences et comment faire pour ne pas être en confit à cause de celles-ci? je fais ici une synthèse d’une conférence, le propos ne sera pas complet ni approfondi)

I) les différences hommes/femmes

Ce que je vais dire est à replacer dans le contexte socio-culturel de notre société occidentale. Certains critères se retrouvent dans toutes les sociétés d’autres plus ou moins. Il ne s’agit pas non plus d’enfermer homme ou femme dans des stéréotypes, chacun ayant une partie féminine et masculine propre et unique.

Le différence est de toutes façons incontournable entre deux personnes en tant que “personne” quelque soit leur sexe.

Au moment de la conception la différence de sexe est inscrite par le spermatozoïde qui féconde l’ovule, ce sera soit un garçon ou une fille. Vers 7 semaines de grossesse le sexe à l’origine d’apparence similaire se différencie, l’un se rétracte quand l’autre se développe donnant une apparence différente qui aura un impact sur sa façon d’être au monde plus tard.

Les différences s’inscrivent aussi depuis l’aube de l’humanité. Des rôles se sont inscrits. L’homme chasseur, guerrier doit savoir survivre et pour cela il se concentre, cache ses émotions, réagit vite et doit trouver son chemin, il protège sa famille. La femme elle donne la vie et prend soin de son foyer à l’intérieur assurant équilibre et confort pour les enfants et l’homme qui revient, elle fait plusieurs choses en même temps et est dans sa fonction d’accueil par la maternité.

L’homme cherche ainsi une femme bonne reproductrice pour assurer sa descendance et se méfie des autres hommes en compétition avec eux pur être sur d’être le père. La femme cherche un protecteur pour assurer la stabilité et est jalouse des autre femmes susceptibles de lui prendre cet homme;

Les différences dûes au poids du passé existent. Chacun est issu de familles avec des cultures et éducations différentes. Cela va avoir des conséquences sur les comportements, la façon de voir la vie, le sens des mots, la gestion des émotions….Parfois l’un ou l’autre reste accroché à ces schémas et il sera nécessaire de passer à la création véritable d’un Nous différent du modèle parentale ou familial.

les personnalités aussi diverges: vif/lent, sociable/casanier, pessimiste/optimiste, angoissé/sur de soi, enjoué/taciturne, bien dans son corps/complexé…Avec bien sur les différences de goûts, d’opinions, de projets personnels…qui demandent de bien dialoguer pour ne pas s’éloigner au fur et à mesure des années.

Les différences comportementales entre hommes et femmes:
– l’homme est une commode. Quand il ouvre un tiroir les autres sont fermés, il pense et gère les choses les unes après les autres. La femme est une armoire, on ouvre il y a tout dedans, elle pense et gère tout en même temps.
_ l’homme est dans l’avoir, la femme dans l’être
– l’homme est dans l’instant et l’espace, la femme est dans le temps
– l’homme est plutôt monotâche et la femme multitâches
– l’homme est visuel plus sensible à ce qu’il voit et la femme auditive plus sensible à ce qu’elle entend
– l’homme cherche des solutions et préfère le faire seul, la femme cherche la relation et parle pour l’établir et la maintenir par des partages sur ses ressentis
– l’homme est plus dans les actes, la femme plus dans les paroles
– l’homme a besoin d’être valorisé, estimé dans sa virilité, soutenu par sa femme, la femme d’être reconnue et désirée dans sa féminité et écoutée et choyée
– l’homme souhaite posséder, conquérir, la femme être protégée et lovée dans des bras solides
– au niveau sexuel ils sont des pulsions tous les deux, la femme peut les réguler et même s’en détacher plus facilement en mettant en premier la tendresse
– l’homme sait être à l’écoute de ses besoins, la femme pense d’abord plus facilement aux autres
-L’homme ne devine pas, la femme attend qu’il devine
– L’homme est père, a besoin de prendre cette place et qu’on la lui laisse, la femme est mère et a plus de mal à se détacher de son enfant et rester femme
– L’homme reçoit plus facilement, la femme donne plus facilement
– L’homme est conquérant, la femme accueillante
– l’homme tourne la page vite, la femme rumine plus longtemps
– l’homme a besoin d’un contexte doux et serein pour exprimer sa sensibilité, la femme a besoin d’un contexte tendre et doux pour se laisser aller dans la sexualité

Bien sûr chacun a du masculin et du féminin….

II) Que faire de ces différences?

S’en réjouir d’abord et renoncer à vouloir changer l’autre. S’aimer tel que l’on est et accepter parfois les différences et incompréhensions. Savoir rester soi et se respecter.

Accepter ce que l’autre me renvoie et parfois me déplacer dans ma façon de voir ou concevoir les choses. Ainsi en couple on grandit en découvrant une manière de vivre, penser, ressentir.

Les insatisfactions et frustrations, la solitude existent dans un couple.L’autre ne peut pas tout m’apporter. Par contre on peut partager du plaisir, rire ensemble même dans ces différences.

Il s’agit parfois de comprendre aussi les blocages, freins, peurs qui empêchent de bien communiquer et accepter ces différences (peur de l’abandon, répétition d’un schéma…).

Le dialogue, notamment en communication non violente permet de s’exprimer calmement en vérité sur ce que l’on souhaite vivre et partager.

Surprendre l’autre parfois en le rejoignant dans son monde. S’adapter aux changements. Parfois négociation et compromis seront nécessaires pour dépasser les conflits.

Se dire que ce sera mieux ailleurs est souvent un leurre. Eviter les reproches, accusations, jugements, culpabilisation qui blessent l’autre et la relation.

Accepter les crises personnelles et conjugales qui témoignent de passages et davantage mettre en commun dans ces moments là. Prendre soin de soi et du couple en priorité. Cela évolue avec l’âge, les différences apparaissent sans cesse. Le couple est un lieu de travail permanent. Ce sera plus facile s un projet de couple a été fait au début de la relation.

Laisser une réponse